POURQUOI L’AFRIQUE SE MÉFIE ENCORE DE SA DIASPORA…

Lire la suite sur l’article sur africpost.com

INNOVATION : L’AGRITECH POUR BOULEVERSER L’AGRICULTURE AFRICAINE

​Et si les nouvelles technologies pouvaient accompagner l’Afrique et en faire le « grenier du monde ». La question a fait l’objet d’échanges fructueux aux Africa Days organisés sur le campus de HEC à Jouy-en-Josas
Lire la suite sur afrique.lepoint.fr

LA CÔTE D’IVOIRE, PROCHAINE « START-UP NATION » ?

Les start-up ne font pas rêver que les jeunes Occidentaux. En Côte d’Ivoire, malgré certains freins persistants, de plus en plus d’entrepreneurs se lancent dans l’aventure. Et inspirent leurs voisins d’Afrique de l’Ouest…
Lire la suite: ICI

NUBUKPO ET 4 AUTRES TOGOLAIS PARMI CEUX QUI ONT TRANSFORMÉ L’AFRIQUE EN 2017

​La liste des 100 personnalités qui ont contribué à la transformation de l’Afrique en 2017 a été diffusée cette semaine par le Magazine Financial Afrik. Ce classement tient compte de l’impact des idées, des activités, des inventions, des réseaux ou encore de la production médiatique de ces personnalités dans le développement de l’Afrique. Et cette année encore, 5 togolais figurent parmi ces personnalités…
Lire la suite sur togobreakingnews.info

DÉVELOPPEMENT DE L’AGROBUSINESS AU TOGO, DON DE FCFA 7,47 MILLIARDS DE LA BAD

Le programme d’appui à la gouvernance et à la promotion de l’agrobusiness (PAGPA) au Togo a bénéficié d’un don de FCFA 7,47 milliards (€11,4 millions) de la Banque africaine de développement (BAD) via la Facilité d’appui à la transition et le Fonds africain de développement.
L’objectif du programme est de contribuer à la création des conditions favorisant une croissance économique inclusive en soutenant l’essor d’un climat des investissements propice au développement de l’agrobusiness dans un contexte de capacité́ accrue de mobilisation des ressources internes pour soutenir les investissements publics requis…

ENTREPRENDRE AVEC ZÉRO FRANC : LES SOLUTIONS DE MATHEY CONTRE LE CHÔMAGE EN AFRIQUE

Samuel Mathey est PHD en économie. Il a créé une fondation dont il est le président : la FAFEDE (Fondation africaine pour l’entrepreneuriat et le développement économique). Cet Africain qui a enseigné à HEC Paris et dans certaines universités des USA dit avoir trouvé deux réponses à la question de l’emploi des jeunes en Afrique: « 35.3 » et « EZF ». Il nous les explique